Qu’est-ce qu’un vide sanitaire?

Le vide sanitaire, qui prenait anciennement la forme d’une cave de service sur terre battue, est un volume d’air se trouvant entre le sol et le premier plancher d’une maison et dont la fonction est de tenir le plancher du bâtiment à l’écart du sol et de l’humidité. Aujourd’hui, il consiste généralement à surélever le plancher du rez-de-chaussée de quelques dizaines de centimètres au-dessus du sol (20 centimètres au minimum) jusqu’à un maximum de 1,8 mètre. Afin de se conformer au Code du bâtiment, le vide sanitaire ne doit pas contenir de trappe d’accès avec escaliers (une trappe sans escaliers est acceptée); on ne doit pas y trouver d’appareil de combustion; on ne doit pas y avoir aménagé de chambre à coucher et/ou de bureau.

Les désavantages du vide sanitaire :

  • En raison de la terre gorgée d’eau et d’humidité, le plancher du rez-de-chaussée est frais en permanence.
  • La mauvaise ventilation des vides sanitaires d’origine génère une forte accumulation d’humidité et nuit grandement à la qualité de l’air intérieur de la maison.
  • Le bâtiment ne bénéficie d’aucune protection contre le radon, un gaz souterrain prouvé cancérigène (responsable de 16 % des cancers du poumon).
  • En hiver, les pertes de chaleur par le vide sanitaire sont considérables.

Le prix de la négligence : une facture pouvant s’avérer salée

Si vous négligez d’isoler et de faire inspecter le vide sanitaire de votre maison, vous risquez de rencontrer de nombreux problèmes pouvant être nuisibles au bâtiment de même qu’aux occupants. En effet, les découvertes désagréables sont monnaie courante dans les vides sanitaires, puisque l’environnement frais et sombre qui y règne attire une variété surprenante d’indésirables tels que des rats (ainsi que leurs virus!), des insectes, de la moisissure et des champignons. Ne pas tenir compte de l’état du vide sanitaire de votre bâtiment peut également avoir des conséquences désastreuses comme la présence d’eau stagnante ou d’eau d’égoût, les problèmes d’humidité, l’exposition aux gaz souterrains (radon), le gel de la tuyauterie, les déperditions importantes de chaleur, le froid et l’inconfort ainsi que des factures de chauffage exorbitantes.

La solution : une isolation en 3 étapes

1) Couvrir le sol naturel de terre battue à l’aide d’un polythène. Afin de parer aux problèmes d’humidité provenant du vide sanitaire et de contrôler à la fois l’infiltration de gaz souterrains, nous recommandons la pose d’un polythène pare-vapeur de 6 millièmes de pouce. Assurez-vous de bien le sceller aux joints à l’aide de ruban adhésif pare-vapeur (tel qu’illustré sur la photo).

 

isolation-vide-sanitaire(2)
Couvrez le sol d’un polythène et scellez aux joints à l’aide de ruban adhésif pare-vapeur.

 

 

2) Isoler les murs de fondation. Dans le but d’assurer un contrôle optimal de l’humidité de même qu’une gestion efficace du chauffage, il vous faudra également isoler puis étanchéiser les murs de fondation et la solive de rive. Vous enrayerez ainsi l’excès d’humidité et profiterez d’un vide sanitaire semi-chauffé (vos conduites d’eau seront donc protégées du gel). Pour y parvenir, faites appliquer par des professionnels 3 pouces d’uréthane dans la solive de rive et 2 pouces sur les murs de fondation. Afin de sceller le pare-vapeur sur le sol avec les murs de fondation, brochez le pare-vapeur à un 2×4 que l’on viendra sceller avec l’uréthane giclé lors de l’isolation des murs de fondation (voir photo). L’uréthane étant reconnu pour adhérer à toute surface, il assurera une étanchéité accrue contre l’humidité et le froid en les gardant à l’extérieur du vide sanitaire.

 

isolation-vide-sanitaire
Brochez le pare-vapeur à un 2×4 puis scellez avec de l’uréthane.

 

3) Maintenir la température à 15°C à l’aide d’un système de chauffage électrique à air propulsé. Après avoir pourvu le vide sanitaire d’une isolation optimale, chauffez-le aux extrémités à l’aide de deux plinthes électriques à air propulsé fixées aux solives ou à des colonnes. La température suggérée est de 15 à 18°C, ce qui est suffisant pour rendre le plancher confortable et aider à chasser efficacement l’humidité. Assurez-vous, à l’aide d’un hygromètre, de conserver le taux d’humidité sous la barre des 50 % afin d’éviter à tout prix la prolifération de moisissures.

Le résultat : un air respirable de qualité, des économies de chauffage et un confort aux pieds

Quel que soit l’état actuel de votre vide sanitaire, des travaux de remise en état bien exécutés transformeront à coup sûr cet espace en élément fonctionnel et durable. Votre vide sanitaire autrefois détérioré contribuera dorénavant à la santé et au confort des occupants tout en optimisant les performances et l’habitabilité de votre maison et en réduisant les coûts de chauffage.

Vigilance : inspecter 1 à 2 fois par année

Il est grandement recommandé d’effectuer annuellement ou bisannuellement une inspection de la cave, vers la fin mai et/ou la mi-octobre. Il est également bon de procéder à une évaluation de la teneur en radon, une fois au courant de la durée de vie du bâtiment (un test coûte environ 40 $).

Marcel Lapierre

M. Marcel Lapierre est l’un des propriétaires d’Isolation Majeau et frère. Il a œuvré pendant plus de 18 années dans diverses industries majeures telles que le plastique en tant que directeur d’usine. Par la suite, M. Lapierre a fondé sa propre firme de consultation spécialisée en croissance d’entreprise et amélioration des processus.

Depuis 2011, M. Lapierre a piloté de nombreux projets de développement d’affaires au sein d’Isolation Majeau, dont le déploiement du nouveau site Internet ainsi que l'exploitation des différents médias sociaux. Compte tenu de sa vaste expérience de la gestion d’entreprise, il a su rapidement améliorer les processus d’affaires dans un souci d’efficacité et de qualité de service irréprochable.

More Posts