Comparativement aux normes actuelles, l’isolation des sous-sols de maisons construites entre les années 1950 et 1980 s’avère largement insuffisante. La pratique de l’époque, qui consistait à isoler à l’aide d’un styrofoam blanc de 1 pouce ou à l’aide d’un matelas en fibre de verre (avec pare-vapeur plus ou moins efficace), est reconnue pour occasionner des problèmes d’humidité, pouvant à leur tour entraîner des problèmes de qualité de l’air en raison de la présence de moisissures.

Vous savez, cette fraîcheur constante et cette odeur de terre humide caractéristiques des sous-sols d’un certain âge? Elles sont le plus souvent causées par une isolation déficiente et par la présence d’humidité et/ou de moisissures emprisonnées dans les murs. Concrètement, une telle situation pourrait résulter en une augmentation de vos coûts de chauffage de l’ordre de 20 à 25 %!

Pour une isolation efficace et durable

L’isolation du sous-sol par l’intérieur représente certainement l’option la plus fréquente et la plus abordable. Voici donc les meilleures pratiques en termes d’assemblage mural, qui vous garantissent une protection durable contre le froid et les infiltrations d’air.

1. Vérifiez la présence de fissures dans les murs de fondation.

Si vous vous apprêtez à entreprendre des travaux de rénovation dans votre sous-sol, sachez d’abord que cela constitue le moment idéal pour accéder aux murs de fondation. La première étape implique de retirer complètement le revêtement et l’isolant, puis de vérifier la présence de fissures.

2. Déterminez si vous refaites les divisions du sous-sol.

Si vous ne comptez pas refaire les divisions, il est impératif d’avoir un espace d’air d’un pouce et plus (voir photo) entre les murs de fondation et les divisions. Cela permettra d’éviter la formation de ponts thermiques, responsables des problèmes de condensation et de moisissures.

Espace d'air - IMF
Laissez un espace d’air minimum d’un pouce entre les murs de fondation et les divisions afin d’éviter la formation de ponts thermiques.

Si vous enlevez les divisions, de l’uréthane giclé devra être appliqué directement sur le mur de fondation. Cela vous garantira une isolation continue, sans ponts thermiques, ainsi qu’un pare-vapeur et un pare-air continus. Le seul désavantage de cette pratique est que vous perdrez quelques pieds carrés de superficie au sous-sol, soit environ 15 pieds carrés sur une superficie de 1 000 pieds carrés.

Si vous refaites les murs de division, vous pouvez opter pour une ossature de bois ou de métal. L’ossature de bois réalisée à l’aide de 2 par 3 exigera toutefois la pose temporaire d’une fourrure de bois (forence), question de solidifier le 2 par 3 lors de l’application d’uréthane. Dans le cas d’une ossature de bois réalisée à l’aide de 2 par 4, la fourrure de bois temporaire n’est pas requise. Vous préférez une ossature de métal? Vous devrez alors installer 2 fourrures de bois temporaires, pour éviter que l’uréthane, en se solidifiant, ne déforme les montants métalliques.

Avantages des montants métalliques : ils sont pré-percés, ce qui vous facilitera la tâche pour passer les fils électriques; et en cas de dégât d’eau, ils n’absorberont pas l’humidité. Le bois, quant à lui, est propice à absorber l’eau et l’humidité, et vous devrez vous assurer de percer chaque montant pour le passage des fils.

3. Installez l’électricité.

Si vous laissez vos divisions intactes, refaites l’électricité au besoin et appliquez ensuite de l’uréthane par-dessus les fils (autorisé par le Code national du bâtiment).

Boîte électrique : un bloc de styrofoam (isolant rigide) ainsi qu’une planche de contre-plaqué (plywood) doivent être fixés derrière le panneau électrique, selon les normes de construction en vigueur.

4. Espacez la plomberie des murs de fondation.

Comptez-vous refaire une partie de la plomberie du sous-sol? Si c’est le cas, prenez soin d’espacer les renvois et les tuyaux d’eau chaude/froide des murs de fondation d’au minimum 1 pouce. Isolez ensuite à l’aide d’uréthane giclé à l’arrière des tuyaux.

Évents et tuyaux de plomberie : primordial – il doit toujours y avoir de l’isolant en quantité suffisante entre les murs de fondation et les tuyaux de plomberie afin d’éviter le gel. De plus, pour s’assurer que la chaleur intérieure se rendra jusqu’à la tuyauterie, s’abstenir d’isoler le tuyau par l’intérieur.

Jocelyn St-Pierre

M. Jocelyn St-Pierre est représentant senior des ventes depuis 2010 chez Isolation Majeau et frère. Il fut auparavant, pendant plus d’une dizaine d’années, chef de projet d’installation de systèmes mécaniques et technologiques, permettant entre autre à une scène de monter et descendre. Citons en exemples : la MGM de Las Vegas, la Place des Arts et le Cosmodôme de Laval. Jocelyn a donc collaboré à monter des scènes aux quatre coins du globe pour des spectacles d’envergure.

Au sein d’Isolation Majeau, Jocelyn est rapidement devenu un spécialiste des bâtiments résidentiels du Grand Montréal. Comme il le dit si bien : « J’ai vu toutes les formes d’architecture de Montréal, du début 1900 jusqu’à aujourd’hui. » Grâce à son expertise étendue, il saura vous guider judicieusement et vous proposer des solutions sur mesure lorsque nécessaire, tant sur le chantier que par téléphone.

More Posts