Les croyances populaires véhiculées au sujet de l’isolation résidentielle peuvent souvent s’avérer mensongères ou trompeuses. Puisque l’énergie est de plus en plus coûteuse et que tous cherchent des moyens d’économiser et de préserver l’environnement, il importe de briser ces nombreux mythes pour y voir plus clair et effectuer des choix stratégiques qui vous garderont bien au chaud durant l’hiver, et bien au frais durant l’été.

1) Une maison, ça doit respirer!

Voilà un principe qui circulait à une autre époque, voulant qu’un mur étanche retienne l’humidité à l’intérieur de la structure, entraînant des problèmes de moisissures. La vérité est que les techniques d’isolation ont évolué et qu’il est aujourd’hui relativement simple d’ériger des murs qui conservent la chaleur dans la maison tout en laissant s’évacuer l’humidité. Comment y parvenir? Grâce à l’installation adéquate de pare-air et de pare-vapeurs, qui visent respectivement à empêcher l’air de pénétrer dans l’enveloppe et à empêcher la vapeur d’eau de s’introduire dans le mur par diffusion.

Tandis que le pare-vapeur se met en place du côté chaud de l’ossature, derrière les panneaux de gypse, le pare-air se pose généralement derrière le revêtement extérieur. Pour une aération optimale de votre maison, optez finalement pour un ventilateur récupérateur de chaleur (VRC), permettant à la fois l’extraction de l’air vicié vers l’extérieur et l’acheminement d’air frais provenant de l’extérieur. Ce système devenu obligatoire dans les habitations neuves augmente le confort des occupants de manière significative.

2) On m’a offert de l’uréthane avec valeur R-7

Une fausseté à laquelle nous sommes régulièrement confrontés dans le milieu de l’isolation! Afin d’éviter de vous faire berner, sachez d’abord que l’uréthane giclé utilisé pour l’isolation résidentielle possède une densité de 2,0 lb au pied cube et qu’il est de type 1 ou 2. De surcroît, il doit absolument être approuvé par la norme CAN/ULC 705.1 et le Centre canadien des matériaux de construction (CCMC).

Il est vrai que l’uréthane giclé de type 2 possède une valeur R-7 lors de l’application, mais la résistance thermique réelle, qui est déterminée à long terme, est précisément celle qui devrait vous intéresser lors d’un choix de matériau isolant. Quoi qu’il en soit, l’uréthane giclé de type 2 affiche tout de même la performance thermique à long terme la plus élevée avec une valeur R-6 au pouce, tandis que l’uréthane de type 1 propose une valeur de R-5 au pouce. Notez également que ces valeurs sont reconnues pour demeurer stables avec les années.

Valeur R de l’uréthane Airmétic Soya de Demilec

  • Valeur R-7.2 à l’application
  • Valeur R-6.6 après 180 jours
  • Valeur R-6 à long terme
  • Pare-vapeur et pare-air
  • Rencontre la norme CAN/ULC S705.1
  • Certifié par le CCMC 13244-L

Exigez la fiche technique de votre applicateur pour être bien certains des performances du produit que l’on vous vend. Demilec, entreprise québécoise ayant vu le jour à Boisbriand, qualifie et certifie les applicateurs de son produit selon la norme CAN/ULC S705.1.

3) L’uréthane est un matériau d’isolation inflammable

La mousse d’uréthane giclé est une recette d’ingrédients comprenant des retardataires de flammes. Si vous appliquez une flamme directement sur l’uréthane, le matériau ne s’enflammera pas, car son point d’ignition se situe à 540oC. De plus, le code du bâtiment exige que toute matière plastique, incluant le pare-vapeur en feuille de polyéthylène (polythène), soit recouverte d’un gypse ou d’une barrière thermique.

4) L’uréthane peut faire pourrir une structure

Pas du tout! Puisque l’uréthane est une matière plastique inerte, elle ne peut contribuer à faire pourrir la structure de votre habitation. De plus, l’uréthane assure une adhérence à 100 % sur le substrat, ce qui élimine le jeu d’air entre la structure et l’isolant. L’absence d’air et d’humidité prévient donc le développement de moisissures. Bien entendu, l’infiltration d’eau est la pire ennemie de toute ossature et il faut s’assurer de créer une barrière étanche gardant l’eau à l’extérieur de la maison. Une partie du travail est effectuée à l’aide du pare-air, qui garde l’air chargé d’humidité à l’extérieur, tandis que le pare-vapeur occupe le même rôle à l’intérieur de la structure.

Si vous faites isoler votre ceinture de rive et que le bois est sec (19 % d’humidité), vous pourrez avoir l’esprit tranquille durant la durée de vie du bâtiment.

5) L’isolation n’est utile qu’en hiver

Faux! Quand il est question d’isolation résidentielle, le but premier est de se prémunir contre les grands froids de l’hiver. Pourtant, une isolation efficace veillera tout autant à assurer votre confort durant la saison chaude en empêchant la chaleur de pénétrer à l’intérieur de votre maison. Si l’air est trop chaud à l’intérieur durant l’été, que vos frais de climatisation sont élevés et que vous remarquez l’apparition de moisissures au sous-sol, votre enveloppe thermique ne fait pas bien son travail et mérite d’être améliorée. Une meilleure étanchéisation de votre maison aura également un impact positif sur les infiltrations d’air et d’humidité.

Pierre Boucher

M. Pierre Boucher est l’un des propriétaires d’Isolation Majeau et frère. Comme il le dit si bien, « J’ai passé ma vie dans l’isolation ». Déjà tout jeune, dès l’âge de 15 ans, il apprenait les rudiments du métier en accompagnant son père. Ce dernier prenait soin de lui transmettre ses connaissances et de le laisser s’exercer à la tâche.

Depuis ses débuts chez Isolation Majeau et frère en août 2006, M. Boucher a œuvré dans tous les départements de l’entreprise, du chantier à l’administration. Il fut à la barre de projets d’envergure tels que le Westin de Montréal ainsi qu’une multitude de projets résidentiels et commerciaux. Il travaille présentement en tant que directeur des ventes et de la logistique.

Ses compétences de l’isolation thermique combinées à une grande expérience du terrain ont permis de contribuer à mettre sur pied une équipe de représentants techniques particulièrement efficaces afin de répondre aux besoins d’une clientèle florissante.

More Posts